Commission des affaires culturelles et de l’éducation : Audition de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sur la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche

Etrange réponse de Madame Vidal pour qui penser autrement ce n’est pas avoir une divergence idéologique, c’est ne pas être dans le réel. Elle nous invite à faire la promotion de son texte.

Commission des affaires culturelles et de l’éducation.
Audition de Mme Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de l’Innovation, sur le Projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche.

« En pleine crise sanitaire, le 19 mars, Emmanuel Macron en visite à l’institut Pasteur tweetait : « La crise du Covid-19 nous rappelle le caractère vital de la recherche scientifique et la nécessité d’investir massivement sur le long terme ». Nous pouvions donc espérer une prise de conscience sur les enjeux de la recherche et ses besoins. Hélas, le projet de loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, présenté le 22 juillet en Conseil des Ministres est dans la même veine idéologique que l’avant-projet rendu public le 7 juin. »

« Tout d’abord concernant le financement, sur les 25 milliards d’euros annoncés pour la recherche d’ici 2030, seuls 400 millions supplémentaires seront budgétisés en 2021 et nous n’avons aucune certitude sur l’engagement des gouvernements à venir. »

« Sous couvert d’une compétitivité stimulante, votre projet de loi va accélérer la dégradation des conditions de travail des chercheurs. »

« Pour faire face aux enjeux à venir, envisagez-vous de changer enfin de braquet ? Allez-vous mettre fin à cette vision de rentabilité à court terme et de mise en concurrence à outrance, mortifère pour la rechercher ? Allez-vous écouter les acteurs du monde de la recherche et répondre à leurs besoins et à leurs demandes ? Sans doute pas. Nous aurons l’occasion d’en débattre très bientôt. »

Share.

About Author

Leave A Reply