Communiqué de presse : La dissolution de Génération Identitaire est enfin prononcée !

La dissolution de Génération Identitaire est enfin prononcée ! 

Dans un courrier daté du 11 février, le ministre de l’intérieur avait notifié au président de Génération Identitaire, la volonté du Gouvernement d’engager la dissolution de l’association sur le fondement des 2° et 6° de l’article L. 212-1 du code de la sécurité intérieure, qui permet de dissoudre « les associations ou groupements de fait (…) qui présentent, par leur forme et leur organisation militaires, le caractère de groupes de combat ou de milices privées » ; « ou qui provoquent à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion ».

La commission d’enquête relative à la lutte contre les groupuscules d’extrême-droite que j’ai présidée en 2019, avait démontré la dangerosité de l’ultra-droite et la nécessité de la combattre avec détermination. Génération Identitaire est un mouvement islamophobe, nationaliste blanc et néofasciste dont plusieurs membres ont été condamnés pour des faits de racisme, d’incitation à la haine raciale et de violences. 

Les idées nauséabondes de l’ultra droite se propagent dangereusement au sein de la population et menacent nos institutions, nos valeurs humanistes et notre République. Et puisqu’il faut le rappeler sans cesse : le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie et le sexisme ne sont pas des opinions, mais bien des délits ! 

Loin de s’attaquer à l’injustice sociale et fiscale, l’ultra droite et l’extrême droite masquent la question sociale et se nourrissent de la misère pour attiser la peur et la haine de l’autre; parfois hélas, confortées par ceux qui pensent pouvoir les utiliser et les contrôler.

Je salue la décision du Conseil des Ministres qui a prononcé aujourd’hui la dissolution de Génération Identitaire. C’est une victoire mais la lutte contre les groupuscules de l’ultra droite ne s’arrête pas là.

Muriel Ressiguier,

Députée de la 2ème circonscription de l’Hérault.

Share.

About Author

Leave A Reply