La crise sanitaire actuelle a mis en exergue les inégalités d’accès au numérique et la nécessité de préserver un service public de l’audiovisuel. France 4 a été très réactive et a permis au plus grand nombre de garder un lien avec le milieu scolaire. Elle a pleinement assuré sa mission d’intérêt général.

Vous avez vous-même reconnu que “l’audiovisuel public a démontré l’utilité qu’il pouvait avoir” et que “nous devons […] nous assurer que dans l’avenir, en linéaire […] il puisse y avoir des contenus jeunesses, éducatifs”.

Or, la diffusion de France 4 en linéaire doit s’arrêter le 9 août et certains de ses programmes seulement seront accessibles via le numérique, laissant de côté une partie de la population victime de la fracture numérique. Condamner une chaîne publique qui a une bonne audience et qui a montré son utilité pendant la crise sanitaire n’a pas de sens. Vous avez annoncé tout à l’heure avoir demandé à Mme Ernotte de réfléchir au cas de France 4, c’est un bon début, personnellement, êtes-vous pour maintenir sa diffusion ?

Share.

About Author

Leave A Reply