#LiberezMoussa
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fodé-Moussa Camara doit rester en France !

Ce vendredi 4 mai, Fodé-Moussa Camara, un guinéen de 28 ans a été placé en détention provisoire à la prison Lyon Corbas pour avoir refusé d’embarquer la veille dans l’avion qui devait le ramener vers la Guinée où il risque la mort à cause de son orientation sexuelle. Son procès est reporté au 12 juin.

Arrivé en France en 2015 avec une autorisation temporaire de travail, il a vu sa demande d’asile déboutée en juin 2016 puis rejetée en appel en février 2017.
Rappelons qu’en Guinée, l’homosexualité est punie d’une peine de 3 à 7 ans d’emprisonnement et donne lieu à des persécutions fréquentes.

Le parcours de Fodé-Moussa, parsemé de menaces, de violence et de peur, d’abord placé fin mars au centre de rétention de Nîmes et désormais en prison, nous ramène à la politique inhumaine de criminalisation des migrants, encore renforcée par la dernière loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » adopté le 22 avril 2018.
N’avoir pas d’autre choix que l’exil ou la mort n’est pas un crime !

Il est temps de réaffirmer les valeurs humanistes de la France auxquelles certains ont manifestement renoncé.

Je demande la libération de Fodé-Moussa Camara sous contrôle judiciaire puisque son avocate dispose d’une attestation d’hébergement d’un militant du Réseau Education Sans Frontière, ainsi que le réexamen de sa demande d’asile par l’OFPRA.

Muriel Ressiguier
Députée de la seconde circonscription de l’Hérault

Share.

About Author

Leave A Reply