Communiqué de presse de Muriel Ressiguier

Un témoin menacé et intimidé!

Aujourd’hui, alors que les cours ont repris à la fac de Droit de Montpellier dans une ambiance tendue, nous apprenons par la presse qu’un témoin important a subi des pressions et s’est « senti menacé » par le policier qui a recueilli son témoignage la semaine dernière. L’IGPN, l’inspection générale de la police nationale, a été saisie.

Enervé, le policier a dit au témoin :
« Tu me casses les couilles » (…) « Tu m’as fait dix pages de merde dans lesquelles tu chies sur la faculté. » (…) « Le professeur va prendre 5 ans de prison avec tes déclarations écrites au ministère, tocard. »

Après les évènements d’une extrême gravité qui se sont déroulés dans la nuit du 22 au 23 mars à la fac de droit, cette tentative d’intimidation de ce témoin sème le doute sur la volonté de faire toute la lumière sur cette affaire sordide.

J’appelle Nicole Belloubet, ministre de la Justice, et Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, à prendre la mesure de la situation et à faire tout ce qui est en leur pouvoir dans le cadre de leurs attributions respectives pour que ces actes anti-républicains soient fermement sanctionnés.

Muriel Ressiguier,
Députée de la 2ème circonscription de l’Hérault.
Share.

About Author

Leave A Reply