Muriel Ressiguier a envoyé une question écrite au gouvernement

Muriel Ressiguier, Députée de l’Hérault, interpelle Monsieur le Ministre de l’économie et des finances sur le « Grand Plan d’Investissement » dévoilé par le Gouvernement ce lundi 25 septembre.

Ce plan déclare avoir pour ambition d’amplifier les investissements publics et de diriger l’action publique sur des « priorités d’avenir ». Il s’agit, selon vous, d’un moyen de « transformer le pays ».

Au total, ce sont 57 milliards d’euros qui sont prévus sur la période 2018-2022, répartis ainsi : 20 milliards d’euros pour la transition écologique, 15 milliards pour améliorer l’accès à l’emploi, 13 milliards pour l’innovation et la recherche et 9 milliards pour le numérique.

Toujours selon vous : un demandeur d’emploi ne trouve pas du travail car il lui manque des compétences ; il manquerait également de l’argent pour que les ménages puissent isoler correctement leurs logements ou l’hôpital public n’aurait pas encore pris le virage numérique. Pour ce faire, vous proposez par exemple d’aider les propriétaires à rénover leur logement, une prime à la conversion automobile lors de l’achat d’un véhicule neuf, un plan de formation pour les chômeurs, des concours d’innovation pour les Start Ups, la numérisation des hôpitaux et de leur environnement ou l’intégration de nouvelles technologies avec pour objectif 100% des services publics dématérialisés.

Or, la plupart des solutions que vous envisagez existent déjà. Et si, bien sûr, le numérique doit être présent et développé, il ne peut en aucun cas remplacer la présence humaine. On le voit bien dans certains services publics comme la CARSAT, la CPAM ou Pôle Emploi, où la dématérialisation imposée, sans aide humaine, laisse un nombre grandissant d’usagers démunis dans l’incapacité d’accomplir des démarches indispensables pour accéder à leurs droits.

De plus, côté financement, près de 11 milliards reposeront sur des prêts, des fonds propres ou des fonds de garantie et 12 milliards sur « une réorientation des investissements existants ». Il s’agit donc en réalité d’un simple transfert de lignes budgétaires qui n’apportera pas de réponse pour améliorer la vie des gens.
Oui, l’emploi, le logement, la santé et la transition énergétique sont bien les urgences auxquelles nous sommes confrontées, mais votre plan est un leurre qui n’y répondra pas. »

Share.

About Author

Leave A Reply